De la QSE à la RSE, il n’y a qu’un pas…

Illustration avec l’entreprise ALPHA TP et son Responsable QSE-RSE, Matthieu MAURY qui a eu la gentillesse de nous accorder une interview pour évoquer les liens entre certification QSE (Qualité-Sécurité-Environnement) et démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Alors, à vos marques, prêts…sautez le pas ! Les bénéfices de la RSE pour les PME sont multiples.

  • Pouvez-vous nous présenter succinctement votre entreprise (métier, nombre de salariés, date de création, types de clients…) ?

“Notre entreprise est une SCOP créée en 1983 et spécialisée dans les Travaux Publics et comptant actuellement 85 salariés. Nous travaillons principalement pour les collectivités locales, les aménageurs privés et dans une moindre mesure les autres acteurs publics ou privés.”

  • Pourquoi avoir décidé d’engager une démarche RSE ?

“L’engagement social fait partie de l’ADN des SCOP et l’engagement QSE est ancré depuis longtemps dans notre stratégie d’entreprise. De là à franchir le cap de la RSE il n’y avait qu’un pas à faire, facilité par la Fédération des SCOP du BTP qui a proposé à ce moment-là un accompagnement vers l’évaluation.”

  • Pourriez-vous nous partager 2 ou 3 bonnes pratiques RSE concrètes mises en place dans votre entreprise ?

Rédaction d’un rapport RSE tous les 2 ans : Ce rapport diffusé à l’ensemble de notre personnel et à nos parties prenantes externes est un excellent support de communication d’entreprise vis-à-vis de nos partenaires. Le rapport RSE démontre la volonté de l’entreprise de réfléchir sur le long terme.

Développement d’un partenariat gagnant-gagnant avec la CPAM : Ce partenariat nous permet de bénéficier d’une aide technique et financière pour nos démarches d’hygiène et de sécurité.

Ainsi, nous participons à des actions nationales, ce qui permet d’établir une relation de confiance avec notre contrôleur CRAMIF.

  • Quelles sont les principales difficultés rencontrées dans le cadre de votre démarche RSE ?

“Compte tenu de notre activité et du fait que nos marchés sont quasi exclusivement passés par appel d’offre, il nous est très difficile d’établir une communication régulière et constructive avec nos clients.”

  • Quels grands avantages avez-vous retiré de votre engagement dans la RSE ?

“La démarche RSE nous a permis de regrouper sous un même système et dans une même démarche l’ensembles de nos actions QSE, culturelles et sociales. Depuis, nos actions sont mieux tracées et plus lisibles.”

  • Pour terminer, si vous aviez un conseil à donner à une entreprise qui souhaite engager une démarche RSE, quel serait-il ?

“Pour les entreprises disposant déjà de démarches ou certifications QSE, allez-y, la démarche RSE ISO 26000 est entièrement compatible avec les autres et ne prend pas beaucoup plus de temps, en plus elle permet une meilleure communication avec ses partie prenantes externes.

Pour les entreprises que ne disposent pas de système de management QSE, faites un diagnostic RSE. Le diagnostic est simple et n’engage à rien. Il permet d’avoir une bonne idée de l’état des démarches de son entreprise, ses forces et ses faiblesses. Il reste souvent un bon tremplin vers la mise en place d’une démarche structurée et une éventuelle labellisation. Enfin la démarche ISO 26000 est calquée sur les autres normes ISO et développer une démarche RSE permet de répondre en partie aux problématiques QSE, ce qui est parfait pour les entreprises souhaitant faire reconnaitre leurs démarches sans forcément être certifiées.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *