Poursuite de nos témoignages avec AGRIP’ : quand la RSE s’accorde si bien avec les TPE !

Partageons ensemble nos expériences RSE pour contribuer à un monde meilleur ! Aujourd’hui, partons à la découverte de l’entreprise AGRIP’, une TPE de 4 salariés qui a souhaité dès sa création en tant que société coopérative (SCOP) s’engager dans la RSE, par conviction. RSE ATTITUDE a eu énormément de chance de pouvoir accompagner cette belle pépite jusqu’à l’obtention du Label ENGAGE RSE de l’AFNOR fin 2020, certainement l’un des labels les plus exigeants en matière de Responsabilité Sociétale.

  • Pouvez-vous nous présenter succinctement votre entreprise (métier, nombre de salariés, date de création, types de clients…) ?

Agrip’, société de cordistes, travaux en hauteur et d’accès difficile. Nous sommes rattachés au secteur du BTP. Nous effectuons des travaux de rénovations (second œuvre)

Nous avons créé cette entreprise sous forme de SCOP SARL en novembre 2014. Nous avons 4 salariés et avons recours aux intérimaires.

Nous travaillons avec tout type de client : syndic de propriété, entreprise de TP/BTP, particuliers, régie immobilière, administration publique…

  • Pourquoi avoir décidé d’engager une démarche RSE ?

“Lors de la présentation du label RSE par la fédération des SCOP du Bâtiment, nous avons découvert que cette démarche correspondait parfaitement à la philosophie d’une SCOP et donc de fait d’Agrip’.”

dav
  • Pourriez-vous nous partager 2 ou 3 bonnes pratiques RSE concrètes mises en place dans votre entreprise ?

“Tout d’abord, la réalisation de notre bilan carbone (renouvelé tous les 3 ans environ) et par la suite mise en place d’un véritable plan d’action visant à réduire notre empreinte carbone.

D’autre part, après consultation de l’ensemble de nos collaborateurs, nous avons noué un partenariat avec une ostéopathe qui se déplace dans nos locaux de façon régulière. Cela permet de prévenir les troubles musculosquelettiques qui sont assez fréquents chez les cordistes dont le corps est très sollicité dans le cadre des chantiers que nous menons.

Enfin, nous favorisons les achats locaux afin de promouvoir l’ancrage territorial et avons fait évoluer notre stratégie vers des achats plus responsables. Ainsi, nous avons formalisé un questionnaire et une charte d’achats responsables pour inviter nos principaux fournisseurs à respecter un certain nombre d’engagements au niveau de l’éthique dans les affaires, de la qualité des conditions de travail et du respect de l’environnement. A titre d’exemple plus concret, nous avons adopté des systèmes d’ancrage mécanique à la place des chevilles chimiques ; pour les peintures, nous nous sommes orientés vers des produits limitant les solvant ou des peintures minérales ; quant au matériel électroportatif, nous utilisons du matériel sans charbon ayant l’intérêt de réduire les interventions de maintenance.”

  • Quelles sont les principales difficultés rencontrées dans le cadre de votre démarche RSE ?

Principalement le manque de temps pour une petite structure comme la notre où il faut gérer les priorités du quotidien afin de satisfaire nos clients tout en nous projetant sur le plus long terme avec la démarche RSE qui est très structurante.

Le seconde difficulté réside dans l’implication de l’ensemble des collaborateurs dans la RSE qui n’est pas toujours évidente à déployer quand vous avez des cordistes répartis sur différents chantiers et donc toujours en déplacement.

  • Quels grands avantages avez-vous retiré de votre engagement dans la RSE ?

“La démarche RSE a permis la formalisation de l’ensemble de nos procédures et de réaliser un état des lieux de l’entreprise. Nous avons ainsi pu réaliser que nous avions plus points forts et qu’il était essentiel de poursuivre sur cette voie. La démarche RSE nous a donc amené à mieux structurer notre organisation.

A noter que cela nous a rapproché de nos parties prenantes et nous a donné la possibilité de nouer des partenariats plus forts avec nos clients, fournisseurs, fédérations, etc.”

  • Pour terminer, si vous aviez un conseil à donner à une entreprise qui souhaite engager une démarche RSE, quel serait-il ?

“Pour palier aux difficultés que vous rencontrerez sans doute, il est nécessaire de se faire accompagner par un expert convaincu des bienfaits de la RSE.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *