Faire participer pour faire sa part…

L’importance de faire vivre sa démarche RSE…

Impossible d’envisager une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) sans impliquer ses salariés. C’est même un « non sens » d’envisager conduire une stratégie RSE sans mettre les collaboratrices et collaborateurs au cœur de ce magnifique projet. La première des parties prenantes à satisfaire dans le cadre de la RSE n’est-elle pas celle qui œuvre au quotidien pour fabriquer un produit, délivrer un service, ou tout simplement celle qui consacre l’essentiel de son temps… et de sa vie à faire grandir une entreprise ?

Et pourtant, on constate souvent que la conduite du changement est négligée dans la mise en œuvre d’une démarche RSE, et c’est bien dommage ! car le développement durable soulève des questions, des réticences, des freins aussi et bouleverse parfois nos habitudes. Il est donc important d’anticiper, de prévoir, d’organiser les choses en interne avant de mener une démarche RSE qui sera longue, avec la vraie difficulté de parvenir à maintenir l’émulation autour du projet sur la durée.

Pour avancer efficacement en la matière, un peu de méthode sera utile. Premier conseil, sensibiliser TOUT votre personnel sur ce qu’est la RSE et sur les enjeux du développement durable pour votre entreprise concrètement. C’est toujours mieux de savoir de quoi on parle avant de s’engager corps et âme dans la RSE ! et plus on informe les salariés, plus on a de chance qu’ils aient envie ensuite de s’impliquer dans la démarche. Cette sensibilisation assez globale dans un premier temps doit s’adresser à l’ensemble des équipes, sans exception, afin que chacun se sente concerné et par la même occasion…considéré. La reconnaissance manque tellement aujourd’hui dans les organisations, ça ne peut donc pas faire de mal !

Second conseil, proposer aux salariés de participer au projet en les invitant à émettre des idées sur certains sujets de la RSE. Le thème de la préservation de l’environnement ou des éco-gestes est toujours simple pour lancer les échanges mais on peut aussi aller sur des sujets plus spécifiques comme la qualité de vie au travail, les achats responsables ou encore l’éthique dans les affaires, pourquoi pas, soyons fous ! L’objectif est que la démarche RSE soit construite par les salariés eux-mêmes. Le diagnostic RSE préalable peut être un premier moyen de repérer les personnes sensibles au développement durable qui pourraient ensuite jouer ce rôle d’ambassadeur.

En effet, plus vous aurez des alliés dans l’entreprise à tous les niveaux hiérarchiques et dans les différents services, départements, agences ou filiales, plus vous aurez de chances que « la mayonnaise prenne ! ». Et n’oublions pas qu’on est toujours plus facilement convaincu par un collègue que par son chef, bizarrement…Avoir des relais ou des ambassadeurs RSE un peu partout dans l’organisation sera donc facilitant pour déployer et faire vivre efficacement le projet sur le long terme.

De plus, la question de l’acquisition des compétences nécessaires pour mener à bien votre plan d’actions RSE mérite d’être posée et traitée. Il s’agit donc de réfléchir aux besoins de formation approfondie pour les salariés afin qu’ils intègrent au mieux la RSE dans leur fonction : former les acheteurs aux achats responsables, les communicants à l’éco-communication, les marketeurs aux principes de l’éco-socio conception, les commerciaux à la loyauté des pratiques, etc.

Enfin, pour que « le soufflé ne retombe pas trop vite », il sera intéressant de mettre un peu de piment en adoptant des actions d’ancrage du changement : créer une charte des valeurs, organiser un challenge, un quizz, un événement RSE, animer des groupes de dialogue, participer à des projets de bénévolat, lancer une plateforme de covoiturage, etc.

Et pour conclure, n’oublions pas que la RSE se vit aussi au quotidien par les collaboratrices et collaborateurs dans l’intérêt des missions qui leur sont confiées par exemple ou encore dans les relations avec leurs collègues et leurs responsables. Le management doit aussi être « responsable », fait d’écoute, de prise d’initiative, de reconnaissance, du droit à l’erreur, d’exemplarité et…de chaleur humaine ! Organiser un événement convivial en extérieur pour passer un bon moment, en tout simplicité, en dehors de l’entreprise, c’est bien souvent le meilleur moyen de restaurer la confiance, l’esprit d’équipe et d’entraide.

C’est aussi cela conduire le changement pour une démarche RSE qui profite d’abord aux salariés de votre entreprise…pour que chacune et chacun puisse faire sa part, tel le colibri !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *