Engager une démarche RSE dans son entreprise…comment s’y prendre ?

Si vous souhaitez que votre démarche RSE produise de bons résultats dans votre entreprise, que ce soit pour le bien-être de vos salariés, votre performance économique ou la réduction de votre empreinte environnementale, il est fortement recommandé de bien structurer la conduite de votre projet…

En effet, conduire une démarche de Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE) s’apparente plutôt à un marathon qu’à un footing de 30 minutes ! Pour tenir sur la durée, il est essentiel de bien se préparer en amont, ne pas rater le départ et se ravitailler régulièrement si on veut tenir la distance…

La préparation en amont, c’est déjà choisir le bon moment pour engager ce type de projet. Le contexte métier, organisationnel, ou encore le climat social en interne…autant de paramètres à prendre en compte avant d’officialiser le lancement de la démarche. Il est préférable en effet d’être dans un contexte propice où les équipes seront réceptives et plus à même de vouloir s’impliquer.

Se préparer, c’est aussi se former, d’abord au niveau de l’équipe de direction puis des managers dans un second temps, et ce afin d’intégrer les compétences pour bien comprendre les enjeux et bénéfices de la RSE. Il s’agit aussi d’appréhender les outils et méthodes pour élaborer une stratégie RSE concrète et gage d’efficacité.

Pour prendre un bon départ, il est fortement conseillé de réaliser un diagnostic complet de votre organisation sur la base d’un référentiel crédible et reconnu, à savoir la norme ISO 26000. En effet, passer votre entreprise au crible des 7 questions centrales de cette norme internationale vous amènera à vous poser toutes les questions, et surtout les bonnes questions… Vous pourrez ainsi identifier clairement vos points forts sur lesquels vous appuyer car vous avez forcément déjà mené des actions développement durable (comme Mr Jourdain avec la prose, sans forcément le savoir !). Ce sera aussi en parallèle l’occasion de clarifier les axes à améliorer et ainsi faciliter la mise en place d’une stratégie pertinente et d’un plan d’actions ambitieux.

Viendra ensuite le temps de l’analyse de vos pratiques développement durable en termes de parties prenantes, d’impacts et d’enjeux RSE. C’est ce qu’on appelle l’analyse de matérialité qui doit vous permettre de prioriser vos orientations RSE en fonction de l’analyse des attentes de vos parties prenantes (clients, fournisseurs, partenaires, salariés, associations, etc.) et des impacts de votre activité au niveau social, économique et environnemental.

Un peu de rigueur ensuite pour décliner vos orientations prises grâce à la formalisation d’un beau plan d’actions RSE opérationnel. Et oui, le développement durable amène souvent à soulever de nombreuses questions, il est donc essentiel de structurer et de coordonner toutes les actions à mener en interne. Ce peut être d’ailleurs le bon moment pour nommer un responsable RSE qui soit le relais de la direction pour conduire concrètement la démarche au plus près des équipes.

Condition de réussite primordiale ensuite, la sensibilisation et l’implication des salariés dans la démarche RSE : place aux groupes d’échanges, de dialogue, diffusion d’une charte RSE, communication via affichage, intranet, organisation d’événements, formations RSE ciblées par fonction, etc.

Puis, pas d’amélioration sans mesure des performances ! Il s’agira alors de s’outiller de quelques indicateurs de pilotage RSE quantitatifs et qualitatifs. L’intérêt est de piloter l’entreprise non plus uniquement avec des indicateurs économiques mais en rééquilibrant les choses grâce à l’intégration d’indicateurs environnementaux et sociaux.

Enfin, lorsque vous aurez commencé à obtenir des premiers résultats et que vos actions seront suffisamment déployées tout en ayant démontré leur efficacité, n’hésitez pas à communiquer auprès de vos parties prenantes pour valoriser votre engagement et surtout partager vos bonnes pratiques : publier un rapport RSE, organiser un événement, des journées portes ouvertes, etc. Promouvoir la RSE dans son tissu économique et territorial, c’est aussi le rôle des entreprises responsables…sans oublier que comme le colibri, l’important est surtout de faire sa part ! pour peut-être un jour, décrocher la lune…

Et si vous souhaitez un appui, un soutien, un avis, contactez-nous !  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *